Par Gisèle Lamoureux et Patrick Nantel

Fleurbec éditeur

Le marché de l’horticulture ornementale s’intéresse de plus en plus aux plantes indigènes du Québec. Quel est donc l’impact, au Québec, du commerce horticole des plantes indigènes sur les populations végétales sauvages? En particulier en ce qui concerne les plantes à croissance lente qui demandent 10 ou 20 ans de croissance avant de fleurir? Une série de mesures est recommandée, dont celle de mettre une quarantaine d’espèces forestières sous la protection de la Loi sur les espèces menacées ou vulnérables. Cette urgence satisfaite, les auteurs demandent que soit élaborée une loi sur le prélèvement commercial de toutes les plantes indigènes.

21,5 x 28 cm; 80 pages. © 1999. ISBN 2-920174-14-2. 9,95 $ CAN.